Tourisme Var
Autres villages en Dracénie
Hébergements à Callas

Callas

Au coeur du Var, à mi-chemin entre la Côte d'Azur et les Gorges du Verdon, Callas fait découvrir aux promeneurs une nature particulièrement variée dans des paysages d’une beauté insoupçonnée. Par exemple, les Gorges de Pennafort surprennent par leur couleur rouge qui contraste avec le vert des pinèdes. Plus loin, ce sont les reflets argentés des oliveraies qui mènent jusqu’au moulin à huile et au village.

CallasArrêtez-vous à la cascade et vous constaterez la formation particulière de Callas, accroché à la colline et constitué de hautes maisons impressionnantes avec leurs greniers "sèche-figues". Dès votre arrivée, vous découvrez des ruelles étroites, des calades, des passages voûtés et admirez les vieilles portes, les fontaines et autres particularités typiquement callassiennes tels le campanile de la Mairie (1828), l’Eglise Notre-Dame-de-l’Assomption et son bourdon de 550kg, ou les ruines du château de Pontevès (domaine privé)… Sur les hauteurs de Callas, vous jouirez d’un panorama magnifique sur l’Estérel et apercevrez la mer au lointain.

Callas jouit d’un espace naturel de qualité et de sites particulièrement pittoresques que l’on perçoit dès l’approche de son territoire, au surplomb des Gorges de Pennafort, paysage sauvage et tourmenté fait de roches aux parois éclatées. Situées à la limite de la Provence calcaire à l’Ouest et de la Provence cristalline à l’Est, les Gorges de Pennafort sont particulières du fait que leur formation est due à la présence d’une faille qui se serait formée suite aux mouvements semi-alpins du tertiaire il y a 70 millions d’années. Elles sont d’un grand intérêt car elles constituent au niveau topographique et paysager un véritable abécédaire des paysages provençaux.

Parmi les trésors de Callas ne manquez pas la chapelle Saint-Auxile. Située sur la colline à 1,5km au sud-est de Callas, la grande et belle chapelle romane Saint-Auxile se dresse fièrement au-dessus de Callas sur un promontoire rocheux. Sa construction, entreprise au VIIe siècle sur un site gallo-romain, fut modifiée quatre fois avant d’être achevée au XIIe siècle. Une restauration importante a été entreprise en 1998.

A voir aussi la chapelle Notre-Dame-de-Pennafort qui courone un éperon rocheux au confluent de deux vallons. De style néo-grec, elle a été édifiée en 1857 sur un site religieux médiéval, où se remarque aussi la présence d’une tour dite sarrasine datant du XI-XIIe siècle.

(Source O-T Callas)